Univers parallèles

Laisse la réalité derrière toi, Univers Parallèles t'accueillera comme tu seras !
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Lémurie et Mu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuki
Nébuleuse
Nébuleuse
avatar

Messages : 1037
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 18

MessageSujet: La Lémurie et Mu   Ven 2 Jan - 10:54

Je n'ai rien écrit moi-même, tout est tiré d'un livre très intéressant ! J'en citerai le nom à la fin.

La Lémurie et Mu

Deux autres continents à l’existence controversée suscitèrent, en même temps que l’Atlantide, l’attention du public : la Lémurie et Mu.

Le chemin des Lémures
La Lémurie, selon le zoologue britannique Philip Sclater (1829-1913), reliait, il y a de cela des siècles, l’île de Madagascar à l’Inde. Cette conclusion s’imposa à Sclater du fait de la présence exclusive dans ces deux régions de lémuriens. Ne trouvant aucune trace de prosimien dans d’autres régions de l’Afrique de l’st ou du sous-continent indien, il en déduisit qu’il avait dû autrefois exister une liaison directe entre Madagascar et l’Inde, ce qui expliquait la répartition inhabituelle de ces animaux.
Mais aucune fouille archéologique ne permettant d’attester l’existence d’une plaque continentale supplémentaire, la théorie de Sclater fut rapidement réfutée au début du XXe siècle. Ses observations servirent, toutefois, à étayer la théorie de la tectonique des plaques.
Cette circonstance, cependant, n’empêcha pas certains groupes ésotériques de voir en la Lémurie une nouvelle Atlantide et de développer tout un culte autour de ce prétendu continent. Mais sauf à douter de la théorie de la tectonique des plaques, la Lémurie peut être rangée dans le domaine des légendes.

Mu : à l’origine de la civilisation égyptienne…
A la différence de l’Atlantide, Mu, troisième continent disparu, aurait sombré dans le Pacifique. C’est du moins ce qu’a affirmé l’archéologue britannique James Churchward (1852-1936). En 1926, ce dernier décrivit en effet dans ses travaux un pays hautement civilisé, anéanti par une éruption volcanique il y a 50000 ans, en même temps que le continent où il s’était développé. Mais James Churchward n’était pas le premier à affirmé l’existence du continent Mu.
En 1864, l’abbé français Charles-Etienne Brasseur de Bourbourg avait déjà publié ses théories sur ce sujet. Il citait alors comme source sa propre traduction du Codex Troano, première partie du Codex Tro-Cortesianus, qui constitue tout ce qui nous reste d’une littérature maya autrefois plus étoffée. Quelque temps après la publication de Brasseur, le photographe et archéologue amateur français Auguste Le Plongeon se rendit sur les sites mayas de la presqu’île de Yucatán, pour y procéder à des fouilles. Il proposa une nouvelle traduction du Codex Troano, influencée à la fois par Brasseur et par sa propre interprétation des peintures murales de Chichén Itzá. Il en résulta une description suggestive de la vie sur Mu, qui culminait avec la fuite de la princesse de Mu avant la disparition du continent. Cette princesse devint ensuite la déesse Isis, fondatrice de la civilisation égyptienne, ce qui explique, selon Le Plongeon, les ressemblances entre l’écriture égyptienne et l’écriture maya. Dans ses travaux, publiés en 1896, Le Plongeon affirma, en outre, qu’il avait découvert une urne en pierre contenant les ossements de l’un de princes de Mu.

… ou simple erreur de traduction ?
Pour rédiger sa rédaction du Codex Troano, Brasseur s’aida de l’alphabet Landa, élaboré par l’évêque du Yucatán, Diego de Landa. Or, si l’on ignore avec exactitude comment il procéda à ce travail, on sait, en revanche, que cet alphabet ne permet pas de traduction fiable et que Brasseur ne fit, en outre, pas preuve d’une extrême rigueur. Bien que l’écriture maya n’ait pas encore été totalement déchiffrée, on peut aujourd’hui affirmer que le Codex Troano traite d’astrologie et non de la disparition d’un continent.
Les conclusions de Le Plongeon passent auprès des spécialistes pour de parfaites élucubrations. L’affirmation selon laquelle les hiéroglyphes égyptiens seraient à rapprocher de l’écriture maya est totalement infondée, aucun lien visible n’ayant pu être établi entre les deux écritures.
Par ses conclusions douteuses et ses références insuffisantes, James Churchward est finalement responsable de l’insuccès de ses thèses.
Bien que l’hypothèse de ce continent disparu se soit révélée indéfendable, elle continue néanmoins de faire des adeptes.


Source = Les Mystères de l'Humanité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfania Pluveh
Admin
Admin
avatar

Messages : 17191
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 26
Localisation : Univers parallèles

MessageSujet: Re: La Lémurie et Mu   Ven 2 Jan - 11:22

Je n'avais jamais entendu parler du continent appelé Mu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universparalleles.forumactif.org
 
La Lémurie et Mu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La femme parfaite ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Univers parallèles :: Aventures et évasions fantastiques :: Les légendaires légendes-
Sauter vers: